[Test] Horizon Burning Shores : L’extension de Horizon Forbidden West qui fera parler d’elle à coup sûr !

Nous sommes 1 an après la sortie de Horizon Forbidden West et comme je le pressentais, je l’ai totalement oublié et effacé de ma mémoire. Mais avant de nous préparer pour le troisième opus, le studio Guerrilla nous propose une extension nommée Burning Shores. Au programme : une carte supplémentaire, une nouvelle menace et de nouvelles rencontres, dont une qui fera à n’en point douter jaser.

LIRE LE TEST DE HORIZON FORBIDDEN WEST

Ce qu’il faut savoir

  • Test réalisé à partir d’une version PS5 dématérialisée fournie par PlayStation France que je remercie infiniment
  • Screenshots réalisés par mes soins, à l’aide du mode photo
  • Présence éventuel de spoil, vous êtes ainsi prévenu(e)s !
  • Développeur : Guerrilla
  • Editeur : Sony Interactive Entertainment
  • Prix de l’extension : 19.99€ exclusivement en dématérialisé (pour l’instant)
  • Avant de pouvoir accéder au contenu de l’extension, sachez qu’il vous faudra avoir fini la trame principale de Horizon Forbidden West
  • Difficulté : Normale puis histoire
  • Le contenu de l’extension fini à 100%
  • Temps pour obtenir le 100% : environ 20 heures
  • Aucun soucis techniques à vous remonter, tout s’est très bien passé

Le synopsis et mon avis sur le « bisou de la discorde »

Situé juste après les terribles évènements de Horizon Forbidden West, Sylens contacte Aloy afin de l’envoyer sur une piste pouvant les aider dans leur lutte à venir face à la menace qui se montrera dans Horizon 3. C’est donc déterminée comme jamais que Aloy se rend sur le territoire des Côtes Embrasées, qui fut autrefois Los Angeles.

Arrivée sur place, elle devra s’allier à la mystérieuse Sayka qui à elle aussi un objectif qui rejoint ceux de notre guerrière aux cheveux de feu…

C’est peu ou prou la première demie heure de cette extension qui démarre sur les chapeaux de roues. Proposant à la fois une quête s’étalant en plusieurs missions principales, du contenu secondaire (missions annexes, collectibles, une nouvelle monnaie à échanger contre des tenues, des armes, des bobines et du tissus légendaire, de nouvelles compétences, dont une qui change radicalement le gameplay, une nouvelle arme qui fait bien mal, de nouvelles machines et de nouveaux collectibles, l’extension vous occupera facilement entre 15 et 20 heures.

Maintenant, on revient sur la fameuse polémique qui entoure l’extension. Au cours de son aventure, Aloy fera la rencontre de Sayka avec qui elle nouera un lien particulier, qui se concrétisera (ou non) à la toute fin de l’extension. Sachez que la romance d’Aloy et Sayka n’est pas obligatoire, on peut très bien la rembarrer bien violemment mais de mon côté, j’ai décidé qu’ Aloy avait bien le droit à un peu de détente après tout ce qu’elle se prend dans la gueule dans ses aventures.

Moi qui, le premier, me plaint assez vigoureusement que Horizon (mais aussi d’autres RPG) nous font faire l’assistance sociale au quatre coins de leur map vide, inintéressante et oubliée sitôt le jeu rangé, voir qu’enfin un studio décide de donner de la consistance à son personnage principal fait du bien. Comme vous et moi, Aloy à un cœur qui bat sous son armure, alors la voir avoir un coup de cœur pour un pnj est une chose assez intéressante à voir, bien que ce ne soit que secondaire et que peut être, ce sera oublié pour la suite des évènement. En attendant, on peut dire ce qu’on veux mais Guerrilla ose des choses et c’est plutôt cool selon moi.

Ce que j’ai aimé :

Je vais commencer par être franc avec vous : un an après la sortie de Horizon Forbidden West, je l’ai totalement oublié. Ses propos, son gameplay, son ambiance, tout était parti dans l’oubli. Néanmoins, je reste toujours attaché à cet univers, que j’affectionne encore un peu… C’est pourquoi, quand l’occasion s’est présenté de pouvoir tester cette extension, je l’ai saisi, me disant que ce serait très certainement la dernière chance que je pouvais accorder à cette licence. Après lui avoir accorder mon week end dessus, j’en suis ressorti conquis et assez content de ce que j’ai pu voir et jouer, surtout le méchant contre lequel on se bat, ses motivations et son plan mais aussi et surtout le combat de fin, absolument spectaculaire, dantesque et très très surprenant.

La technique n’est pas en reste, puisque Guerrilla surprend encore et toujours de ce côté là en nous offrant des graphismes à couper le souffle, un 60 FPS qui ne bouge jamais, surtout dans les moments les plus chauds et enfin des panoramas à couper le souffle, surtout à dos d’aile d’Hélion, qui nous permet de nous promener dans les cieux de cette nouvelle carte et qui, je trouve, chamboule nos habitudes.

Ce que j’ai moins aimé :

Pour vous la faire courte, je n’ai pratiquement rien à reprocher à cette extension, « parfaite » dans sa durée de complétion et dans le contenu qu’elle propose et surtout l’intérêt de celui-ci. je trouve que ce n’est ni trop, ni pas assez, juste ce qu’il faut pour à la fois avoir passer un bon moment et ne pas l’oublier.

Néanmoins, ce n’est pas vraiment un grief mais une petite crainte que j’ai, surtout par rapport à l’extension de Horizon Zero Dawn : Frozen Wilds, qui, si mes souvenirs sont bons, n’a pas été pris en compte dans les évènements de ce Forbidden West. C’est donc un peu ma crainte ici, c’est que les événements que l’on vit dans Burning Shores, les personnages rencontrés (avant tout Sayka), soient totalement occultés dans Horizon 3. De plus, ce que je voudrais et ça rejoint un peu mes propos, c’est quid de nos équipements et de nos compétences durement acquis ? Va t’on devoir encore une fois tout refaire à zéro ?

Verdict

C’est (re)conquis que je vous dirais la chose suivante : j’ai été surpris de l’excellente qualité scénaristique de cette extension et j’ai passé 20 excellentes heures de nouveaux aux côtés d’Aloy dans son périple dans les Côtes Embrasées. J’en attendais absolument rien mais j’ai été servi comme il le fallait et une fois bouclé, j’avais une forte envie de me relancer dans un NG+, tant je n’avais pas envie que cela s’arrête. En attendant Horizon 3 donc, si vous avez aimé Horizon Forbidden West malgré ses gros défauts, vous pouvez foncer sur Burning Shores qui vous propose une aventure courte mais intense et spectaculaire avec en prime la possibilité d’offrir à votre Aloy un peu de bon temps (ou non)… Enfin, j’ai une petite pensée pour l’acteur Lance Reddick, qui vient de nous quitter et qui me manquera, lui qui incarne Sylens avec brio.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s