[Test] The Last Of Us Part 1 Remake : Chef d’œuvre à faire et refaire encore et encore

Sorti une première fois en 2013 sur PS3, puis une seconde fois dans une version Remastered sur PS4, The Last Of Us nous revient une 3ème fois sur PS5 en 2022 dans un remake qui se veut être clinquant de la tête aux pieds. Mais pour de vrai, l’est-il, clinquant ? Réponse dans ce test court comme l’éclair qui va à l’essentiel.

Test réalisé à partir d’une version PS5 dématérialisée fournie par PlayStation France que je remercie infiniment pour leur confiance.

Le Platine

Avant Propos

Ce Test ne vise pas à vous dire tout le bien que je pense déjà de The Last Of Us, puisque je lui ai déjà consacré un très gros test le 18 janvier 2016. Je vous propose donc son lien ci dessous. L’occasion pour vous d’aller lire tout ce que je pense de Tlou :

LIRE LE TEST DE THE LAST OF US REMASTERED SUR PS4

Quand l’industrie nous propose un énième remake, je remarque souvent et quasi immédiatement, une levée de bouclier sur les RS. Ses utilisateurs, jamais contents, toujours en colère, toujours prompt à nous rappeler qu’il sont plus joueurs que vous et moi, ont souvent des propos et un avis bien arrêté en la matière alors que la vérité se trouve toujours une fois la manette posée sur la table ou le bureau.

Je connais The Last Of Us pratiquement par cœur, pour l’avoir complété 7 fois dans sa version PS4. A priori, le faire une 8ème fois est inutile et pourtant, dès sa date de sortie connue, je voulais absolument me le caler dans mon emploi de temps. Dire que je suis fan de ce premier épisode, a contrario de trouver sa suite catastrophique en terme d’écriture est une chose que je n’arrêterais pas de vous dire encore et encore. Parce que The Last Of Us à, selon moi, révolutionner l’industrie toute entière en terme de narration et d’écriture. Il y a un avant et un après TLOU, tout comme il y a un avant et un après Cyberpunk 2077. C’est pourquoi, proposer un remake pratiquement 9 ans après sa sortie initiale à du sens pour moi. Déjà, pour préparer le terrain de la fameuse série exclusive de HBO d’une part, la proposer à un nouveau public débarquant sur PS5 d’une seconde part et enfin permettre aux « nouveaux » développeurs de se faire la main en terme de développement afin de préparer le futur du studio (qui s’annonce radieux). Tout le monde y gagne ? Oui, tout le monde y gagne.

The Last Of Us Part I Remake nous offre des conditions de JV parfaites afin de (re)découvrir l’œuvre sous le jour le plus parfait à ce jour. Graphismes sublimes à faire tomber un aveugle, un gameplay (très) légèrement revu et surtout la prise en compte de la DualSense qui, justifie, à elle toute seule de repasser à la caisse. De plus, le seul vrai point négatif que j’avais à lui reprocher, c’est à dire une cinématique ayant un retard au niveau de ses dialogues à été cette fois-ci corrigé. De ce fait, je vous l’annonce, je n’ai qu’une seule chose à reprocher à ce Remake. Le fait de ne pas proposer d’intégrer dans l’aventure principale son extension The Left Behind. Il aurait été intéressant, à mon sens, d’unifier les 2 aventures, plutôt que de les séparer, ou tout le moins, de nous proposer de le faire ou non.

Que ce soit du côté des graphismes, je vous le dit : c’est magnifique. Au delà même de ce superlatif d’ailleurs. Que ce soit les décors, les visages et les cinématiques, The Last Of Us Part I nous en met plein les mirettes à un point tel que j’ai redécouvert l’aventure, en prenant le temps, bien sûr, de jouer avec le mode photo, ultra complet de chez complet, un des gages de qualité du studio. De plus, à l’instar de TLOU Part II, cette Part I nous offre tout un tas de possibilités en terme d’accessibilités qui force le respect une fois de plus.

Le gameplay n’a pas bougé d’un iota mais les passages sur les établis ont été revus et corrigés afin de proposer plus d’immersion dans notre aventure. Du côté de la DualSense, sachez qu’entre les gâchettes adaptatives et les vibrations, elle rehausse encore plus le plaisir de jeu. Du côté de la technique, sachez que j’y ai joué en 60 fps et que je n’ai eu aucun problèmes. Pas de freezes (ni de micro freezes), pas de ralentissements, absolument aucun souci n’est venu entacher mon aventure.

Pendant mes multiples sessions, j’ai pris un plaisir fou manette en mains. Ni plus, ni moins. A tel point que je prévoit de décrocher le Platine prochainement. De plus, quand je pourrais, je sais que je vais redonner une chance à TLOU Part II. Enfin, chose assez singulière, durant mon aventure, je me suis surpris moi même à vouloir, au final, regarder la série TV qui sortira prochainement sur HBO (j’attendrais patiemment une sortie de la saison en physique néanmoins). Je finirais par vous parler d’un sujet qui fâche : le prix de ce remake.

Dès son annonce, j’avais prévu de l’acheter en physique. Non pas que je souhaite me justifier de faire ce Test grâce à l’appui de PlayStation France, mais tout comme Marvel’s Spider Man Miles Morales sur PS5, j’étais prêt à débourser le prix pour l’avoir en physique en day one. Mais sachant qu’il resterais sous blister, j’ai finalement décidé d’attendre un peu plus tard. Tout ça pour vous dire, que tout travail mérite son dû. Personne ne me force à m’acheter ceci plutôt que cela et en sachant cela, je considère, à titre personnel, que Naughty Dog mérite son dû au vu du travail abattu sur ce remake. Maintenant, je considère que chacun(e) est libre de faire ce qu’il (ou elle) souhaite, surtout de son argent. Ce n’est pas à moi, ni à quiconque d’ailleurs, de dire aux autres ce qu’ils doivent en faire, non ?

Ce que j’ai aimé :

  • Un Remake qui respecte autant son joueur que son oeuvre
  • Des options d’accessibilité qui forcent le respect
  • Le mode photo, redoutable
  • La DualSense, toujours au taquet
  • De nouvelles animations, comme celles sur l’établi par exemple
  • Un Platine plus accessible que sur les versions PS3/PS4 :p
  • Le passage avec la synchro labiale aux fraises à été corrigé ! Alléluia !

Ce que j’ai moins aimé :

  • J’aurais souhaité que l’extension Left Behind soit intégré à l’aventure principale plutôt que de rester séparée dans son coin (ou alors que nous ayons le choix de le faire ou non)

Son appréciation

Même si j’étais déjà une cible conquise avant même sa sortie, rejouer à TLOU dans ce remake PS5 à été l’occasion pour moi de redécouvrir une œuvre que j’affectionne particulièrement. Et ce, dans des conditions plus qu’optimales. Tant en terme de techniques que de graphismes, tout deux au service de son univers post apo que j’adore arpenter encore et encore. Un must have que quiconque aimant les œuvres solo se doit de découvrir si ce n’est pas encore fait, surtout dans cette version PS5 qui frôle la perfection du bout des doigts.

Une réflexion sur “[Test] The Last Of Us Part 1 Remake : Chef d’œuvre à faire et refaire encore et encore

  1. J’ai reçu la clé de ce remake comme toi. Et je connaissais aussi par coeur le jeu. Mon avis rejoint assez le tien. On en prend plein les yeux, et c’est toujours un plaisir de revisiter le jeu quand on l’aime autant. Je n’avais pas pensé à intégrer le DLC directement à l’histoire, mais c’est vrai que j’aurais aimé une plus-value plus originale ou importante.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s