[Test] Yu-Gi-Oh ! Master Duel : Free To Play addictif ou Pay To Win évident ?

Sorti à la surprise générale le 19 janvier dernier sur Consoles et PC, Yu-Gi-Oh ! Master Duel nous propose de nous (re)plonger dans l’univers créé par Kazuki Takahashi il y a de cela maintenant plus de 20 ans. Est-ce l’heure du duel ou de fuir promptement cette arnaque à grande échelle ?

Test basé sur 25 heures d’expérience de jeu sur PS5. Mis à part le pack offert aux joueurs ayant le PS Plus, je n’ai acheté aucun pack de gemmes avec ma carte bleue et j’ai donc joué avec ce que le jeu me donnait.

Avant propos

Commençons par le plus évident, Yu-Gi-Oh ! Master Duel se destine en priorité aux joueurs et aux joueuses expérimenté(e)s du jeu de cartes. Il n’y a pas de tutoriel à proprement parler pour vous expliquer les règles du jeu de cartes ni ses subtilités. D’ailleurs, le mode solo présent nous sert avant tout pour découvrir des archétypes de decks qui pourraient être une bonne idée afin d’aller dans le mode le plus important du jeu : le mode duel. Ce mode duel, c’est le mode en ligne du jeu. Vous allez pouvoir y affronter des vrais joueurs ou joueuses en ligne et au gré de vos victoires avoir la chance de progresser dans vos rangs, de simple rookie à rang Platine, en passant par l’argent et l’or. Le reste de votre temps, vous le passerez dans l’éditeur de deck afin de renforcer le vôtre ou alors d’en construire de nouveaux. Oui je vous résume ce Yu-Gi-Oh ! Master Duel aussi simplement parce que le but de ce test n’est pas de vous dire si le jeu est « bien » ou non et si vous devriez foncer (ou non) bêtement. Le but de ce test est de vous rapporter mon expérience et de vous donner mon avis. Cet avis vient d’un vrai duelliste qui a joué pendant une bonne quinzaine d’années au jeu de cartes à jouer et a ainsi arpenté bon nombre de vrais tournois, qu’ils soient de petites, moindres ou grandes envergures. Si je vous dit ça, c’est que je considère qu’il est important que vous ayez tous les éléments en mains pour comprendre mon avis. Maintenant, je peux vous le dire : C’est l’heure du DU-DU-DU-DUEL !!!

Le Test

Quand vous commencez pour la première fois Yu-Gi-Oh ! Master Duel, Konami vous proposera un petit questionnaire pour savoir si vous connaissez le free to play sur mobile (Yu-Gi-Oh ! Duel Links dont mon avis vous attend ici), si vous connaissez le jeu de cartes et d’autres questions et de choisir votre premier deck (que j’ai démantelé quasiment aussi vite). Pour être franc avec vous, je n’ai pas vu les conséquences de mes choix quand j’ai commencé à jouer. Je l’ai dit plus haut mais votre expérience dans Master Duel se résume entre le mode solo, l’éditeur de decks, la boutique et le mode en ligne. Pas plus, pas moins. En ce qui concerne le mode solo, le jeu vous propose de découvrir différents thèmes de decks avec un peu de scénarisation les concernant. Entre le deck Monarques, le deck Bête Gladiateur (mon préféré, on en reparle plus bas) et d’autres decks, le but du mode solo et de vous faire découvrir des archétypes de decks que vous pourrez utiliser en mode en ligne. Sur le papier, je comprend l’idée (excellente) mais qui malheureusement se répercute sur le réel et la bêtise des gens. Ensuite, dans la boutique, à l’aide des gemmes (la monnaie virtuelle du jeu), vous pouvez acheter des boosters de 8 cartes, des decks pré construits et d’autres choses cosmétiques.

Pour les coûts, sachez qu’un booster coûte 100 gemmes, que 10 boosters coûtent 1000 gemmes et qu’un deck (achetable par 3 exemplaires) vous demandera 500 gemmes. Je pourrais vous parler des boosters spéciaux vous proposant eux 2 cartes par paquets et vous demandant une monnaie un peu spéciale qui se débloque en ligne, rappelant vaguement ceux que l’on pouvait gagner en tournois si on arrivait dans les premiers. Je pourrais également vous parler des booster spéciaux qui se débloquent soit quand on tombe ou craft une ultra rare et qui nous permettent pendant 24 heures de pouvoir se concentrer sur un archétype bien précis (c’est comme ça que j’ai pu faire mes deck Protecteur du tombeau et Bête Gladiateur) Bref, comme vous pouvez le voir, tout ce que je vois dans la boutique ne m’est pas étranger. Je finis sur l’économie du jeu, si au départ, il est assez généreux en gemmes, histoire de vous donner de quoi monter un deck de départ, après 6 jours de jeu, en me connectant tous les jours, les gemmes commencent doucement mais sûrement à se faire rare. Si on peut toujours en récupérer 200 dans les duels solo en utilisant son propre deck et se connecter une fois par jour et ce tous les jours, le jeu commence doucement à nous faire comprendre que si on veut s’en mettre plein les poches, il faudra tôt ou tard soit sortir la carte bleue ou soit se résigner à aller voir ailleurs si on y est (ou pas d’ailleurs).

Maintenant que nous avons fait nos petites emplettes, direction l’éditeur de deck. Si au départ, l’ergonomie et le confort d’utilisation laisse un peu à désirer (par exemple, pour visualiser une carte en gros plan, c’est la touche L2), on s’y fait heureusement très vite et si on prend l’habitude de se servir de la barre de recherche, on gagne un temps monstrueux. Puis on commence à découvrir quelques petites subtilités bienvenues. Par exemple, si on a droit à trois exemplaires maximum d’une même carte, il vous arrivera très régulièrement d’en avoir un peu plus au gré de l’ouverture de vos boosters. Ces cartes en trop, vous pouvez les démonter pour alimenter une sorte de banque de ressources selon la rareté de la carte démontée (normale, rare, super rare et ultra rare). Ces ressources, vous pourrez ensuite les utiliser pour générer une carte vous demandant 30 de ces ressources (selon la rareté de la carte) afin d’en récupérer un ou plusieurs exemplaires. Je vous donne un exemple concret :

Pour mon deck, j’ai besoin d’une ou deux cartes ultra rares pour le compléter. Plutôt que de miser sur l’aléatoire en gâchant inutilement des gemmes dans le vent, hé bien, je vais générer la dite carte directement dans l’éditeur de decks. Encore plus efficace, si j’ai besoin d’une carte bien particulière, je vais me servir de la recherche de decks publique en cherchant la carte dont j’ai besoin, sauvegarder le deck avec la carte bien présente en question et ainsi la générer soit immédiatement ou plus tard quand j’aurais les ressources nécessaires. C’est de cette façon, en ciblant mes besoins, que j’ai pu me monter mes deux decks (Protecteur du tombeau pour le mode en ligne et mon ancien deck de tournoi Bête Gladiateur pour le solo) et que je me prépare un 3ème pour plus tard.

D’abord la boutique, ensuite l’élaboration de deck, on va ENFIN parler du mode le plus important de Master Duel : le mode en ligne. Et là, on se rend rapidement compte de l’énorme fossé entre les espoirs et la réalité. Si le studio et Konami avaient pour espoir (on part de ce principe naïf mais je me doute bien du contraire, rassurez vous) de nous proposer une expérience plaisante, le mur de la réalité et de l’égo démesuré d’une grosse partie de personnes nous revient aussi vite qu’un boomerang dans le visage. Cette réalité c’est que TOUT LE MONDE joue le MÊME DECK en se basant sur la même méta que le JCC actuel : l’archétype pendule, monstres lien, XYZ, synchro. Cet archétype, qui m’aura fait abandonner le JCC en 2017 au profit d’un autre jeu de cartes, consiste à commencer le duel, prendre 5 minutes à invoquer une tonne de monstres très puissants (entre 3000 et 5000 d’attaque) à faire des chaînes, histoire de se blinder le terrain de monstres et se remplir la main. Pour ensuite finir son tour et se voir tout perdre et rage quit. Oui vous lisez bien. 95% de mes duels en ligne se sont passés de la sorte. Alors certes, j’ai eu aussi des défaites, ce qui est normal, puisque je ne peux toujours pas avoir la chance d’avoir les cartes nécessaires en main pour réussir ce tour de force. Mais voir son adversaire prendre tout son temps pour faire ses petites affaires pendant (littéralement) des minutes entières, pour n’avoir que quelques secondes pour jouer, défaire très facilement sa stratégie et se voir se faire infliger un rage quit, c’est au départ assez amusant mais à la longue désespérant.

Je ne suis pas là pour gagner (ou perdre) en quelques secondes, si je joue à Yu-Gi-Oh !, c’est bien parce que j’aime ce jeu de cartes précisément. Pouvoir livrer des duels intenses et assez longs, c’est l’identité et la philosophie du JCC. Quand bien même, j’ai lu des horreurs sur divers forums… D’ailleurs, il me faut vous raconter une petite anecdote croustillante. Sachez que si votre adversaire « rage quit » au tour 2 de votre duel contre lui, le jeu considère que c’est bien vous qui avez perdu le duel et lui qui a gagné. Si, si. Vous lisez bien. Du coup, je me pose et je vous pose cette question : en quoi est-ce amusant ? Ca ne l’est pas et ce genre de duels est une pure perte de temps selon mon humble avis.

Si, à l’heure actuelle et pendant l’écriture de ce Test, je suis rang Or avec un deck Protecteur du Tombeau, le mode online de Master Duel est une totale et compréhensible catastrophe. Parce que l’ensemble des duellistes que j’ai affronté (une trentaine de duels pour 20 victoires et 10 défaites) sont passés à la caisse en se servant de vidéos youtube ou de liste de decks basé sur la méta actuelle afin de pouvoir jouer le même deck. Ce qui fait que Yu-Gi-Oh ! Master Duel est devenu comme le JCC actuel, un pay to win tout ce qu’il y a de plus simple dans sa définition. Parce qu’à cause de sa communauté toxique et de l’idiotie habituelle des gens, si on veut un tantinet être « compétitif », monter jusqu’au rang Platine et éviter de se voir rétrograder à cause d’un nombre important de défaites une fois arrivé en rang or, il faut sortir la CB, acheter des gemmes et se monter LE deck qui nous fera gagner sans aucune âme ni saveur. Ce n’était pas la définition de ma passion quand j’étais un vrai duelliste, ça ne l’est toujours pas et ça ne le sera jamais. Si les gens sont responsables de cet état des lieux, le postulat de départ du studio et de l’éditeur l’est aussi puisqu’il favorise d’emblée ce comportement.

Quand ça rage quit en face 🙂

De ce fait, pour l’instant, Yu-Gi-Oh ! Master Duel est un échec sur toute la ligne pour moi. Entre ce qu’il souhaite proposer et la réalité des choses, c’est tout un fossé. Qu’on se comprenne bien, ces joueurs là sont libres de pouvoir faire ce qu’ils veulent et ce qu’ils font, le vrai problème vient du fait que Konami est bel et bien au courant de la situation (déjà a travers le JCC) mais aussi qu’il cautionne la situation. Parce que cela fait des rentrées d’argent et qu’il sait qu’aux vues de la rareté des cartes qui composent ce genre de deck, qu’il est obligatoire de passer à la caisse afin d’avoir assez de gemmes pour acheter des boosters en (très) grands volumes et ce, immédiatement, occasionnant donc de ce fait, un déséquilibre de niveaux entre joueurs dès le départ du jeu. C’est bien pour ça que si Konami vient à communiquer prochainement sur la « rentabilité » de son free to play, vous comprendrez mieux le pourquoi du comment.

Techniquement parlant, je n’ai eu aucun souci et toutes mes sessions se sont toutes très bien passées. Développé sur le moteur graphique Unity, Yu-Gi-Oh ! Master Duel est assez « joli » à regarder (sans plus, ce n’est pas non plus le but d’un jeu Yu-Gi-Oh ! après tout), un soin à tout de même été apporté aux différents terrains de jeu ainsi qu’à la bande son associée à son terrain qui varie selon la piste sonore (par exemple, j’apprécie celle associée au terrain Karakuri, très japon féodal). Des effets sonores et graphiques sont aussi proposés selon la carte jouée ou le moment du duel et ce soin apporte alors un certain dynamisme propre à l’univers du jeu de cartes.

Néanmoins, j’ai tout de même une petite liste de griefs. Le premier, c’est l’incompréhension en ce qui concerne les zones concernant le cimetière, les cartes retirées du jeu et l’extra deck, symbolisées par… De simples trous. Pourquoi n’avoir pas fait comme le jeu de cartes ainsi que les JV Yu-Gi-Oh ! et avoir matérialisé des cartes verso pour l’extra deck et la dernière carte en date à avoir rejoint le cimetière ou à être retirée du jeu ? Parce qu’en l’état, nous sommes obligés d’aller consulter nous mêmes ce qui se trouve dans ces zones et donc déplacer le curseur et perdre un peu de temps alors que pour les zones cimetière et retirés du jeu, c’est une donnée publique ? Ce qui signifie que cela doit être consultable immédiatement et sans restrictions. En l’état, cette règle du jeu n’est même pas respectée… Il faut également noter l’absence d’une information très importante : le nombre de tours. J’aurais bien aimé avoir un petit compteur quelque part, une fois en duel, pour m’informer du nombre de tour où mon adversaire et moi en sont. De plus, dans le menu pour élaborer nos decks, le side deck (qui est une liste de 15 cartes maximum supplémentaire) a été purement et simplement supprimée. Alors oui, nous n’avons pas besoin d’un side deck pour l’instant mais il aurait pu servir à se mettre des cartes de côtés afin d’en changer plus tard en gagnant du temps, non ?

On en vient enfin à mon avis. Je l’ai dit plus haut mais pour moi, la proposition de Yu-Gi-Oh ! Master Duel, celle de nous proposer, à nous joueurs et joueuses expérimentés un free to play qui nous rappel de bons vieux souvenirs, se heurte à une réalité mercantile d’un côté (celui de l’éditeur) et toxique de l’autre (une majorité de joueurs ne jouant qu’un seul archétype de deck) qui est pour moi une habitude, ayant accompli plus d’une centaine de tournois irl par le passé. Cette situation, je ne la connais que trop bien et c’est en partie pour ça que j’ai fuit un JCC que j’aime profondément. La proposition de ce Master Duel est bonne dans sa philosophie mais échoue une fois le jeu lancé. C’est donc un échec complet sur toute la ligne et si Konami ne réagit pas très vite en laissant donc cette partie importante de « joueurs » prospérer et en ne se recentrant pas très vite sur ce que devrait être en théorie le jeu de cartes, c’est à dire des duels longs et intenses nous demandant une stratégie basée sur un long terme plutôt que celle basée sur le fait de tout sortir sur le premier tour, m’est avis que son free to play ne sera pas rentable longtemps…

Ce que j’ai aimé :

  • La proposition (sur le papier) de ce Yu-Gi-Oh ! Master Duel, qui est de s’adresser avant tout aux duellistes expérimentés est une bonne idée
  • Le soin apporté à la bande son (pas toujours de bonne facture) mais qui propose certaines bonnes pistes
  • L’éditeur de deck, que je trouve vraiment bien fait
  • L’IA du mode solo, elle a du répondant, c’est une bonne chose
  • L’histoire des ressources que l’on peut utiliser pour crafter ou décrafter des cartes, c’est encore une bonne idée si on vise des cartes en particulier
  • Je le reconnais, il est par moments addictif…
  • Nous sommes au départ, bien récompensés en terme de gemmes…

Ce que j’ai moins aimé :

  • … Mais 6 jours après avoir commencé, on peut sentir que le jeu essaye de nous faire passer à la caisse par n’importe quel moyen psychologique
  • Un online qui part immédiatement dans la toxicité, dû au fait que tout le monde joue le même archétype de deck
  • Un éditeur responsable de la situation actuelle qui laisse (pour l’instant) faire
  • Plus pay to win que free to play malheureusement
  • Pas de side deck
  • Les zones cimetières, extra deck et retirées du jeu, symbolisées par de simples trous
  • Aucun indicateur sur le nombre de tour du duel en cours

Son appréciation

A son annonce, j’ai vraiment été intéressé par ce Yu-Gi-Oh ! Master Duel, de part sa proposition de s’adresser avant tout aux duellistes expérimentés. Néanmoins, quand Konami a annoncé qu’il serait un free to play, je me suis méfié et il faut bien reconnaitre que la déception est bien de la partie. J’aime le JCC mais malheureusement le côté toxique de la situation actuelle me fait littéralement fuir Master Duel alors que j’y prend un grand plaisir, ce qui est paradoxal, j’en conviens. Pour l’instant, j’accorde volontiers le bénéfice du doute à Konami mais je ne suis pas sûr de le lui accorder encore bien longtemps… Pour finir, même si j’ai plus de 130 heures dans la version Nintendo Switch de Yu-Gi-Oh ! Legacy Of The Duelist Link Evolution, j’ai bien envie de me prendre la version PS4…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s